Galeries Lafayette

Lieu :  Rue Winston Churchill, Metz
Architecte :  Manuelle Gautrand Architecture
Maître d’ouvrage :  Citynove
Lot :  Auvent et façades vitrées
Mission :  Conception et suivi de réalisation
Date :  2012–2014
Intervenants :  VIRY / ACML (construction métallique et verrière) – Groupe Fayat
Equipe T/E/S/S :  Tom GRAY, Jorge HIDALGO PEREZ-SIMON,

Requalification des vitrines et de l'entrée du grand magasin, création d'une marquise

Le magasin des Galeries Lafayette à Metz, situé en plein centre-ville, s'apparente à un bloc monolithique qui date des années 80. L’ancienne casquette basse en béton s’étendait en garde partie au-dessus du trottoir, rendant les vitrines et les entrées sombres et peu accueillantes.

L’architecte Manuelle Gautrand a conçu un auvent lumineux reprenant la couleur rouge associée aux Galeries Lafayette. Celui-ci s’élève en s’enroulant autour de l’angle principal, créant ainsi une entrée accueillante dont le caractère monumental est à l’échelle de la grande esplanade voisine. Plissé comme un ruban en tissu, son caractère translucide lui confère une présence très sensuelle ; de nuit, il est illuminé de l'intérieur par des sources lumineuses dissimulées.

Dès le début du projet, T/E/S/S a travaillé en collaboration étroite avec l’architecte : L’utilisation de modèles en papier plié a permis de développer un système géométrique répétitif de surfaces verticales triangulaires en acier reliées par des surfaces inclinées en verre. La structure métallique de consoles successives s’affine en hauteur du mur vers le bord de l’auvent ; les contre-consoles s’affinent dans la direction opposée. 
Le verre est feuilleté au moyen d’une série de films intérieurs colorés de différentes tonalités et transparences afin d’obtenir l’effet visuel et la couleur précise souhaités. Entre l’auvent et les vitrines,  des shadowbox ont été intégrées en façade dont les vitrages possèdent un film semi-réfléchissant en face intérieure et une sérigraphie de points blancs sur la face extérieure. Ces points se prolongent sur les vitrines pour unifier l’ensemble de la façade. Celle-ci permet à la fois de présenter les produits et de refléter le contexte historique et architectural dans lequel le bâtiment s’insère ainsi que le nouvel auvent rouge. La géométrie pliée a un fort impact visuel tout en restant relativement simple à définir et construire. En partie haute de l’auvent, contre les murs, une passerelle d'entretien et un caniveau permettent l'entretien de la verrière.

Une des difficultés technique est que la couleur rouge absorbe le spectre infrarouge et s’échauffe facilement. Des études attentives ont été menées pour comprendre et analyser le degré d’échauffement du verre et trouver la solution technique adéquate. En effet, la surchauffe risquait de conduire à une plastification du feuilletage et un affaissement de celui-ci. L’objet réalisé est déjà devenu un emblème pour la ville de Metz, augmentant l’attractivité du magasin tout en étant un lui-même un splendide objet.