Maison Van Cleef & Arpels

Lieu :  Prince's Building, Hong Kong
Architecte :  Jouin Manku
Maître d’ouvrage :  Van Cleef & Arpels
Lot :  Facade
Mission :  Conception technique de la double façade et du système de maintenance
Date :  2013
Intervenants :  Taw Weisse (maintenance)
Equipe T/E/S/S :  Tom GRAY

Conception de la nouvelle façade double peau de la boutique

Le joailler de luxe Van Cleef a missionné l'agence Jouin Manku pour concevoir une boutique à Hong Kong dans le centre commercial de Prince’s building.

Jouin Manku a fait intervenir T/E/S/S en tant que sous-traitant pour la conception des façades. Au-dessus de l'entrée et des vitrines du rez-de-chaussée, très transparentes, la façade devient aveugle sur les niveaux supérieurs. Cette surface de 11 m de côté devient la nouvelle devanture iconique du magasin. Le règlement local d’urbanisme limitait le débord de la nouvelle façade à 300mm par rapport à la façade existante.

Les architectes ont proposé de créer deux façades entre lesquelles sont suspendus des cylindres lumineux en verre de Venise soufflés. Ces luminaires fabriqués à Murano sont équipés de LED alimentées par l’intermédiaire du câble de suspension.
Derrière les cylindres en verre, la paroi est habillé d’une surface réfléchissante composée d’acier inoxydable miroir, tandis que la façade avant est composée d’une surface en verre extra-clair à faible teneur en fer maintenue par des attaches en acier moulé finition miroir. L’ensemble de la cage en verre est maintenue sur la structure existante par un treillis placé derrière la surface réfléchissante. L’entretien se fait en retirant les cylindres en verre par un mécanisme de levage intégré, puis en utilisant des moyens d’accès depuis le haut du bâtiment. Les entrées d’air entre les 2 parois sont assurées par la ventilation mécanique du magasin, réduisant ainsi les risques de salissure et de condensation sur le verre.

D’un projet poétique dont les effets étaient basés sur les effets de réfraction et de réflexion du verre, de jour comme de nuit, celui-ci a évolué vers des enjeux plus complexes d’ancrage de la structure au bâtiment existant, de contrainte d’encombrement réduit et d’entretien à long terme.