Médiathèque et cinéma

Lieu :  Saint-Malo
Architecte :  AS. Architecture-Studio
Maître d’ouvrage :  Ville de Saint-Malo
Lot :  Structures, Façade vitrées et Verrières
Mission :  Conception et suivi de réalisation
Date :  2009–2014
Equipe T/E/S/S :  Tom GRAY, Victor RACODON,

Construction du nouveau pôle culturel de Saint-Malo

Le projet s'implante sur une large place située devant la gare de St Malo.  Il est organisé en deux grands volumes linéaires disposés de part et d’autres de l'axe Malouin. Ils abritent respectivement la médiathèque et la cinémathèque. L’espace reliant ces deux bâtiments est abrité par une boite en verre constituant le hall d'accueil du public. La géométrie dynamique des ouvrages est courbe en plan et en élévation rappelant ainsi l'ondulation des vagues. L'ensemble des ouvrages est survolé par un ruban photovoltaïque.

L’un des enjeux technique du projet est la conception d'une façade structurelle participant à la stabilité d'ensemble de la médiathèque. L’emploi du matériau bois de façon élancée ainsi que son couplage structurel avec d’autres matériaux est rendu possible par une étude approfondie du comportement de l’ouvrage et la conception de nombreux détails d’interface. Un autre défi technique du projet relevé par T/E/S/S est la gestion de nombreuses interfaces générées par l'imbrication de plusieurs volumes à géométrie complexe utilisant différentes typologies d’ouvrages.

La forme ruban photovoltaïque nécessite une phase de rationalisation et d’optimisation géométrique de manière à le rendre constructible par l’entreprise. Structurellement, il s’appuie à la fois sur la médiathèque et les cinémas, chaque volume reposant sur un système de fondations indépendant. Une phase d’exploration technique a permis de conserver cette indépendance entre les deux bâtiments en intégrant des articulations et des joints de dilatation au sein même de la structure en treillis tridimensionnel du ruban.

T/E/S/S a répondu au souhait esthétique de ne pas intégrer d’élément de stabilisation inesthétique à la façade sud majoritairement vitrée en utilisant cette dernière comme élément structurel. Les poteaux bois de la structure principale, très élancés et soumis à de fortes charges, nécessitaient d’être stabilisés au flambement. Une conception innovante de la façade permet d’utiliser les traverses comme élément de stabilisation transversale. La façade ainsi réalisée participe à la stabilité générale de l’ouvrage.